amasco-logo
amasco-logo

Ateliers de printemps : nos journalistes en herbe et en action

© Alyssa Tourte

Chez Amasco, il est essentiel d’apprendre tout en s’amusant ! Les enfants construisent leurs savoirs en entrant concrètement dans des projets.

Pour les ateliers de printemps, il s’agissait d’entrer dans le monde de la communication. Ils ont réalisé des interviews, des micros-trottoirs, toutes sortes d’activités…

Et nos journalistes en herbe ont pu ainsi :

  • découvrir la richesse des métiers de l’information 
  • explorer la culture particulière du monde des média 
  • développer leur curiosité naturelle, nécessaire à tout journaliste 
  • rechercher des informations, activité incontournable pour un reporter et pour chacun tout au long de sa vie
  • et aiguiser leur esprit critique en repérant ce qui pourrait constituer des fake news 

À nous l’info : les trophées ?

© Alyssa Tourte

Les trophées sont un moment incontournable des ateliers Amasco très attendu par les enfants qui sont récompensés par des prix décernés par un jury pour mettre en lumière leurs réalisations qui ont été encadrés pendant toute la semaine par une équipe de référents pédagogiques, de responsables d’ateliers et d’animateurs.

Tous les talents sont à l’honneur et peuvent s’exprimer !

Certains groupes ont travaillé sur des articles papier, des unes de journaux, des maquettes, d’autres sur les canaux audios, des émissions de radio. D’autres encore ont choisi le format d’un journal TV. Tout était possible !

À Strasbourg (ACMMV), ce fut le prix  des documentaristes

Il fallut réfléchir à ce qu’était un documentariste puis les enfants s’attelèrent avec bonheur à réaliser un documentaire sur la nature : observation de fourmis, d’orties, de plantes comme le colza.

À Ostwald, on décerna le prix des chroniqueurs

Les enfants avaient souhaité aborder le métier de journaliste engagé pour la biodiversité.

Là aussi il fallut d’abord entrer dans ce qu’était la biodiversité : “ la biodiversité, c’est quand plusieurs êtres vivants sont dans un même espace”, sans doute une très bonne définition proposée par l’un des jeunes participants.

Puis ils décidèrent de procéder de manière scientifique : observer et explorer, puis interroger, puis diffuser l’observation, et certains s’essayèrent même à s’exprimer en anglais !

Et à Strasbourg (École les Romains), le trophée des meilleurs interviewers

Les enfants décidèrent d’interviewer Boris, un musicien passionné : il fallut préparer les questions, interviewer concrètement Boris avec un micro fabriqué par leurs soins !

Les jeunes se sont réellement mis dans la posture du journaliste qui interroge les personnes et veut obtenir des informations.

Il ne fallait pas oublier le prix de la désintox décerné à Lyon

Les enfants voulurent sensibiliser le jury aux fausses rumeurs, les fameuses “fake news” dont on parle tant aujourd’hui. Il ont donc principalement travaillé sur des articles viraux ou des posts qui veulent faire le buzz et ils ont montré l’importance de rester vigilants face à l’information que l’on reçoit et notamment aux fausses actualités.

À vous les studios : des interviews et des jeux de rôles à Lyon 3

© Christian Petit

Les enfants souhaitèrent interviewer une référente pédagogique ? Mais c’est quoi exactement une référente pédagogique, mission très importante chez Amasco

Pour mieux comprendre, Juliette, référente pédagogique, a donc été interrogée par nos apprentis journalistes. Elle a répondu aux questions bien préparées.

Un petit extrait ?

– En quoi consiste votre mission ?

– Je forme les équipes chez Amasco, les responsables d’ateliers et les animateurs.

– Comment choisissez-vous les trophées ?

– On part des idées que nous donnent les animateurs, les responsables d’ateliers, les enfants aussi.

Et les enfants interviewèrent aussi un parent

– Pourquoi avez-vous voulu inscrire votre enfant chez Amasco ?

– Je voulais que ma fille passe des vacances amusantes et qu’elle continue en même temps d’apprendre.

– Est-ce que votre fille a aimé sa semaine chez Amasco ?

– Oh oui, elle a adoré ! Tous les soirs, on regardait ensemble le groupe Whatsapp et elle me racontait ses journées.

Et d’autres enfants

– Recommanderiez-vous Amasco ?

– Oui, à 2000 % !

Quelles compétences a-t-on voulu travailler dans ces ateliers de printemps avec ce thèmes des Trophées ?

Cette thématique À nous l’info ! a été un formidable tremplin pour mettre les jeunes dans une posture active vis-à-vis de leurs apprentissages. Grâce à la force de leurs projets, les jeunes ont été porteurs de leurs propres savoirs en particulier par le biais des mises en situation et des jeux de rôles.

Ces trophées Amasco les ont  incité à se dépasser, à faire preuve d’originalité, à réaliser des contenus dynamiques et engagés.

Le travail sur les savoir-être que l’on dénomme parfois  soft skills est un atout extraordinaire pour l’avenir des enfants. Ils prennent ici tout leur sens.

Par exemple, si l’on prend le thème de la réalisation des reportages vidéos, les enfants ont dû à la fois :

  • apprendre à écouter, échanger, communiquer et donner leurs avis 
  • se mettre dans une posture active 
  • développer l’aisance orale, l’ éloquence 
  • être force de propositions.

L’exploration des savoir-être permet de révéler le meilleur chez une personne ! C’est une véritable chance.

Pour conclure, les ateliers de printemps chez Amasco s’appuient sur les valeurs phares de la pédagogie Amasco : jouer, s’amuser, créer ses apprentissages de manière ludique, développer les compétences psychosociales. 

C’est fondamentalement grâce à une éducation positive, en stimulant le plaisir d’apprendre à partir de situations divertissantes, que les enfants mobilisent autant leurs savoir-être que leurs savoir-faire, savoir-être indispensables à une vie épanouie.

N’oubliez pas le prochain rendez-vous !  Les ateliers d’été… Sur quel thème ? Secret pour le moment 🤫