amasco-logo
Éducation positive et compétences psychosociales, en faveur de l’épanouissement et de la réussite des enfants

Éducation positive et compétences psychosociales, en faveur de l’épanouissement et de la réussite des enfants

Ateliers Amasco œuvre en faveur de l’épanouissement et de la réussite scolaire de tous les enfants. Inspirée du concept d’éducation positive, notre pédagogie vise à accompagner les enfants dans le développement de leurs compétences psychosociales, nécessaires à leur bien-être social, mental et physique.

Éducation positive, pédagogie active, compétences psychosociales, les termes sont nombreux. Ainsi, cet article a pour vocation de vous éclaircir au sujet de ces différents concepts, afin que vous puissiez en saisir l’ensemble des enjeux.

 L’école devrait toujours avoir pour but de donner à ses élèves une personnalité harmonieuse, et non de les former en spécialiste.

Albert Einstein

Les compétences psychosociales, au cœur de l’éducation positive :

Aujourd’hui, seules les compétences académiques et disciplinaires sont enseignées à l’école, positionnant au second plan le bien-être des enfants. C’est de ce constat qu’est né le concept d’éducation positive.

Qu’est-ce que l’éducation positive ? L’éducation positive, c’est l’intégration de la psychologie positive dans le champ éducatif. Selon Martin Seligman, l’un des précurseurs de cette approche innovante, l’éducation positive est « la voie vers l’épanouissement, permettant la réussite éducative ». La psychologie positive et le développement des compétences psychosociales sont intrinsèquement liés.

Les compétences psychosociales, qu’est-ce que c’est ? La notion de « compétences psychosociales » (CPS) a été introduite par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1993 :

« Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adaptant un comportement approprié et positif, à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Les CPS ont un rôle important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large, en termes de bien-être physique, mental et social »

Les compétences psychosociales, des compétences de vie :

Les compétences psychosociales représentent des habiletés, des aptitudes, des capacités psychologiques individuelles. Elles permettent d’être acteur et auteur de sa vie, au quotidien. Celles-ci peuvent s’apprendre, se cultiver, et même se transmettre ! Et comme toutes nouvelles compétences, plus elles sont développées tôt, plus elles s’acquièrent rapidement, naturellement et restent ancrées tout au long de la vie.

Les compétences psychosociales jouent donc un rôle essentiel chez les enfants, autant dans l’appréhension de leur parcours d’apprentissage que dans l’approche de leur future vie d’adolescents et d’adultes. Mais concrètement, les compétences psychosociales, qu’est-ce que c’est ?

Les 3 grandes catégories de compétences :

Les compétences psychosociales se divisent en 3 grandes catégories : les compétences sociales, les compétences cognitives et les compétences émotionnelles. 

Les compétences dites « sociales » ou « interpersonnelles » recouvrent la capacité d’un enfant à communiquer efficacement, à faire preuve d’empathie envers autrui, à formuler et recevoir des critiques ou à résoudre des problèmes relationnels. Plus globalement, elles consistent à développer son habileté dans ses relations interpersonnelles.

Les compétences dites « cognitives » désignent la conscience de soi et la capacité d’un enfant à adopter une pensée critique et créative. Elles sont notamment un atout essentiel pour l’analyse d’informations et la résolution de problèmes.

Les compétences dites « émotionnelles » font référence à la capacité d’un enfant à gérer son stress et à accueillir ses émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables. On les appelle également « compétences d’auto-régulation » puisqu’elles permettent un gain d’autonomie des enfants face à la maîtrise de leurs émotions et contribuent indirectement à leur réussite dans les activités d’apprentissage qu’ils entreprennent.

Les compétences psychosociales essentielles au bon développement des enfants :

Apprendre à faire face aux problèmes est une compétence indispensable à développer pour un enfant. Celle-ci permet de garder le contrôle face aux difficultés rencontrées, aux échecs auxquels il est confronté. Il s’agit également d’apprendre à faire des choix, en analysant la situation, en évaluant les différentes options, afin qu’il puisse agir en conséquence.

L’apprentissage de cette compétence se traduit par une pédagogie active, une pédagogie où l’enfant est au cœur de l’action, avec la possibilité de prendre des initiatives et de faire des choix de manière autonome. Elle permet notamment de donner une place à l’erreur afin qu’elle devienne une opportunité d’apprentissage, plutôt qu’un échec. Ainsi, elle requiert un esprit de coopération et d’échange chez l’enfant. Elle suscite également le débat, la réflexion individuelle et collective en vue d’atteindre un objectif précis.

Dans le monde dans lequel nous évoluons aujourd’hui, l’accès à l’information ne se résume qu’à un clic, il est donc essentiel d’apprendre aux enfants à développer leur esprit critique. Cette compétence est nécessaire à l’analyse objective des informations qu’ils rencontrent, ainsi qu’à la construction d’un avis fondé qui leur est propre.

Développer son esprit critique, c’est avant tout se questionner, sur soi, sur les autres, sur l’ensemble des informations disponibles. Pour un enfant, avoir une pensée critique est un levier de construction, d’affirmation face aux autres, d’adaptabilité à son environnement, mais également de développement de sa confiance en soi.

Développer sa pensée créative, c’est encourager l’enfant à libérer son imaginaire, à explorer les possibilités qui s’offrent à lui, voire à créer de nouvelles opportunités. Ainsi, il s’agit de susciter son esprit de découverte et sa curiosité.

Communiquer efficacement, c’est être capable d’exprimer sa pensée, de façon appropriée et adaptée. C’est savoir transmettre une idée, en respectant ses besoins comme ceux des autres. C’est faire usage d’une communication positive, non violente et respectueuse.

Pour un enfant, le développement d’une communication habile passe par l’expression de ses idées, de ses besoins du moment, mais également par une écoute et une empathie vis-à-vis des autres. Ainsi, cette aptitude relationnelle permet une aisance dans les relations interpersonnelles, puisqu’elle favorise l’élaboration de relations saines, constructives, fiables et durables. Elle contribue donc indirectement au bien-être social et mental de l’enfant.

Afin de développer des relations sociales saines et constructives, il est important pour un enfant d’apprendre à se connaître en explorant sa personnalité, ses forces, ses faiblesses, ses centres d’intérêt, ses valeurs, etc… Plus simplement, il faut avoir conscience de soi.

En pratique, il s’agit d’accompagner l’enfant dans l’identification et le développement de ses forces, afin qu’elles deviennent une arme pour la gestion de ses faiblesses, ainsi qu’un indicateur pour ses choix de vie futurs.

Avoir de l’empathie pour les autres, c’est se transposer au travers de l’autre, imaginer sa vie, se projeter dans sa situation. Développer cette compétence permet notamment l’acceptation de l’autre et de ses différences, ce qui contribue au développement de relations sociales équilibrées.

Savoir gérer son stress et ses émotions, ce n’est pas les fuir. C’est apprendre à les reconnaître, à identifier les signaux, les causes et les effets. L’enjeu est donc d’apprendre aux enfants à développer leur intelligence émotionnelle, en les sensibilisant sur le rôle des émotions, l’analyse et la gestion de celles-ci.

En pratique, le développement de l’intelligence émotionnelle passe par plusieurs pratiques telles que la relaxation, la méditation, la sophrologie, les mouvements, les arts visuels, la musique, etc..

Les émotions bien gérées peuvent être un formidable levier d’apprentissage. À l’inverse, elles peuvent être un frein considérable chez certains enfants. Il est donc essentiel pour les enfants d’apprendre à en tirer profit, plutôt que de les laisser les submerger.

Avez-vous consulté nos précédents articles ? 

Ateliers Amasco s’associe à l’École de la Philanthropie pour les vacances d’été !

Amasco et son approche inclusive pour accompagner les enfants concernés par des “troubles dys”

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram.

L’équipe Amasco

Les Trophées des Jeux en extérieur : jouer en plein air pour acquérir de nouvelles compétences !

Les Trophées des Jeux en extérieur : jouer en plein air pour acquérir de nouvelles compétences !

Dernière ligne droite avant le début des premiers ateliers d’été. Après les Trophées de la Philanthropie et des Sciences, l’heure est venue de faire un point sur les derniers Trophées qui seront au programme des vacances : les Trophées des Jeux extérieurs !

Avec l’arrivée de l’été, qui ne rêve pas de profiter un maximum des parcs et des airs de jeux ? Cette semaine, nous allons donc nous intéresser à un sujet phare de la saison : les jeux extérieurs et leurs visées pédagogiques.

Comme tous les étés chez Amasco, nos programmes d’animation sont conçus pour profiter un maximum du plein air, en proposant aux enfants des activités pédagogiques variées, mais surtout très amusantes !

Quels sont les bénéfices pédagogiques qui se cachent derrière les jeux en extérieur ? 

Tout le monde se souvient de l’époque où nous jouions à la balle au prisonnier, à l’épervier, aux billes ou encore à la marelle. Découverts dès le plus jeune âge dans la cour de l’école, les règles de ces jeux s’assimilent simplement et il est possible d’y jouer n’importe où !

Perpétués de générations en générations, ces jeux sont des intemporels. Mais connaissez-vous les bénéfices pédagogiques qu’ils proposent ?

Aujourd’hui, les enfants consacrent 50% moins de temps à jouer en extérieur que les enfants des années 1970. L’omniprésence du numérique dans nos quotidiens en est, évidemment, la cause majeure. Pourtant, pour un enfant, jouer en plein air peut avoir un impact considérable sur sa santé physique, son bien-être mental, mais également sur son développement social et cognitif.

Dans la suite de l’article, nous aborderons les différents aspects éducatifs qui coexistent dans la pratique des jeux en extérieur, et tout particulièrement ceux que l’on appelle les jeux d’antan.

Les jeux en extérieur et leurs bienfaits sur la santé physique des enfants :

D’après les dernières recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), un enfant âgé de 1 à 4 ans devrait effectuer au minimum 180 minutes d’activités physiques d’intensités diverses par jour. Plus l’enfant grandit, plus son besoin de se dépenser augmente. De la simple promenade à la pratique sportive intense, en passant par des jeux en extérieur plus ludiques, tous les moyens sont bons pour mobiliser le corps des enfants.

Le chat et la souris, célèbre jeu des cours de récréation, est également un incontournable des Ateliers Amasco. Sous la surveillance des animateurs et animatrices, les enfants profitent pleinement des espaces publics proches de nos sites, pour jouer et se dépenser en extérieur. Vous vous souvenez ? Le principe est simple : le chat doit toucher un maximum de souris, tandis que les souris doivent à tout prix éviter le chat.

Grâce à ce jeu, dont les règles sont très simples, tous les enfants peuvent s’amuser ensemble, se dépenser et donc indirectement faire de l’exercice physique, essentiel à leur santé. Tout au long de la partie, les enfants courent à des rythmes différents, de manière fractionnée. Ils doivent être en perpétuel mouvement afin d’esquiver le chat. Vous l’aurez compris, au delà de son aspect très amusant, c’est une véritable occasion pour les enfants de faire de l’effort physique.

Les jeux en extérieur, au service du développement social et cognitifs des plus jeunes :

La plupart du temps, qui dit jeux en extérieur, dit jeux de groupe ! En effet, les activités en plein air sont une merveilleuse opportunité pour les enfants de se retrouver à plusieurs et ainsi de développer leur esprit d’équipe. Ensemble, ils définissent une stratégie commune où chacun y trouve sa place, un véritable exercice pour approfondir leur connaissance et leur acceptation des autres, et ce de manière très ludique.

Les jeux extérieurs favorisent également l’ouverture d’esprit des enfants, en développant leur bien-être au sein de leurs relations interpersonnelles. D’autre part, Stephen Moss, historien de la nature, explique que les enfants coopèrent davantage et améliorent leurs capacités à résoudre des conflits lorsqu’ils sont au contact de la nature.

Le développement de la confiance en soi des enfants est au cœur de la mission d’Amasco. Jouer en plein air, librement, permet aux enfants d’explorer l’environnement dans lequel ils se trouvent de manière intuitive et spontanée. Ainsi, ils apprennent à se faire confiance et enrichissent leur capacités d’analyse.

 

Découvrez la présentation de nos autres Trophées de l’été : les Trophées de la Philanthropie et les Trophées des Sciences.

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur notre page Facebook, ou Instagram.

 

L’équipe Amasco !

 

Tentez de gagner un abonnement Epopia de 3 mois !

Tentez de gagner un abonnement Epopia de 3 mois !

Quel enfant n’a jamais rêvé de devenir le héros de l’histoire ?

 

Participez au quizz de l’été des Ateliers Amasco et tentez de remporter 3 mois d’abonnement Epopia, d’une valeur de 42€ !

Amasco

Epopia, qu’est-ce que c’est ?

 

Epopia, ce sont les aventures par courriers dont votre enfant est le héros !

Le concept ? Une aventure immersive personnalisée dans laquelle votre enfant est le protagoniste principal. Par un échange de courriers, il devient le maître des péripéties. Choix après choix, il vient en aide aux personnages qui ont besoin de lui et change le cours de l’histoire. Une fois l’aventure finie, votre enfant reçoit son livre personnalisé reprenant l’ensemble des échanges épistolaires. Un précieux souvenir de son incroyable aventure, qu’il n’est pas prêt d’oublier !

Plus d’informations sur www.epopia.com.

Comment participer ?

1 • Inscrire ou avoir l’un de vos enfants inscrit à nos ateliers d’été (juillet ou août);

2 • Obtenir 3 bonnes réponses au quizz Amasco;

 

Fin du concours le 22/07/2021 inclus.

 

Pour plus d’actualités, retrouvez nous sur notre page Facebook ou Instagram !

Ateliers Amasco s’associe à l’École de la Philanthropie pour les vacances d’été !

Ateliers Amasco s’associe à l’École de la Philanthropie pour les vacances d’été !

L’empathie, la bienveillance, la conscience de soi et des autres, l’altruisme sont autant de valeurs que nous partageons avec l’École de la Philanthropie. C’est pourquoi Ateliers Amasco s’associe à L’École de la Philanthropie pour les vacances d’été, afin de proposer des vacances apprenantes à tous les enfants, sous l’ombre de l’engagement et de la découverte des enjeux de notre monde.

Être philanthrope, c’est quoi ?

Être philanthrope c’est développer sa volonté humaniste d’agir en faveur du bien public. C’est entretenir sa générosité désintéressée envers autrui. Être philanthrope c’est, tout simplement, aimer l’humanité.

Cet été, aux ateliers Amasco, deux semaines seront dédiées à la sensibilisation des enfants à l’intérêt général, à l’éveil de leur conscience à propos des causes sociétales qui rythment le monde d’aujourd’hui. Ainsi, les enfants seront invités à développer leur potentiel d’empathie, leur altruisme et leur esprit critique en faveur de la solidarité.

Ensemble, ils construiront leur âme de philanthrope, feront appel à  leur curiosité et leur esprit d’analyse à la découverte des causes pour lesquelles ils sont sensibles, qu’elles soient environnementales ou sociales, à l’échelle locale ou internationale.

L’École de la Philanthropie est une association loi 1901, partenaire du monde de l’éducation depuis 2011, et portée par les Fondations Edmond de Rothschild et la Fondation de France.

Elle propose un programme pédagogique pour sensibiliser les enfants de 8 à 11 ans à l’intérêt général et les inciter à mener des actions solidaires. Par son accompagnement et la mise à disposition de ressources pédagogiques disponibles via sa plateforme en ligne, L’École de la Philanthropie vient en soutien des enseignants et des acteurs de l’éducation pour inciter les enfants à s’intéresser au bien-être du plus grand nombre et à agir pour leur environnement, qu’il soit de proximité ou éloigné.

L’École de la Philanthropie bénéficie du patronage du ministre de l’Éducation nationale et de l’agrément du rectorat de Paris.

Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Le LAB Amasco, le laboratoire d’idées au profit des enfants !

Aux Ateliers Amasco, chaque période de vacances est construite autour d’une thématique précise, élue lors du LAB Amasco.

Le LAB Amasco, quezako ?

Le LAB Amasco est un espace-temps, dédié à la co-construction de la pédagogie Amasco. Entre chaque période de vacances, l’équipe interne de l’association s’unit aux directeurs et directrices, afin d’améliorer ensemble la pédagogie proposée aux enfants lors de nos ateliers. Accueil des enfants à besoins particuliers, formations des animateurs et animatrices, trophées de la saison sont les sujets phares évoqués pendant ces sessions d’échanges.

Le LAB Amasco est né de la volonté de recentrer l’humain au cœur des décisions et des activités développées par l’association, en s’inspirant de l’expérience du terrain pour parfaire l’offre proposée aux familles et enfants que nous accompagnons.

Découvrez l’approche des Ateliers Amasco pour accompagner les enfants concernés par les troubles “Dys” en cliquant ici.

Nos ateliers de printemps en version digitale !

Nos ateliers de printemps en version digitale !

Les Ateliers Amasco sont accessibles depuis chez vous !

Suite aux dernières annonces gouvernementales, nous avons le regret de vous annoncer que nos ateliers de printemps en présentiel n’auront pas lieu. 

Toutefois, Ateliers Amasco continue sa mission en proposant des ateliers ludiques, pédagogiques et inclusifs, accessibles à tous les enfants de 6 à 13 ans, depuis chez eux, les semaines du 12 avril et 19 avril 2021.

 Amasco à la maison, c’est une alternance de temps en visio et de temps hors écran guidés par les animateurs. Ainsi, les enfants ne passent pas plus d’une heure consécutive devant un écran et restent stimulés tout au long de la journée.

 Pendant 5 jours, les enfants, en petits groupes de même âge, seront invités à apprendre en s’amusant grâce à des activités variées : sciences, anglais, escape game, méditation, activités artistiques, etc… L’occasion pour eux de rencontrer de nouveaux enfants.

 Pour en savoir plus, rendez-vous mercredi 7 avril 2021 à 18h30 sur notre page Facebook pour un live de présentation des activités de nos prochains ateliers.

 En attendant, voici un petit aperçu en vidéo en cliquant ici.

Les pré-inscriptions sont disponibles depuis notre site internet.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter par mail à contact@amasco.fr

 

Ateliers Amasco forme à l’animation digitale !

 

Nathalie Sabbah, enseignante en anglais, sophrologue et fondatrice des ateliers digitaux, accompagnée de Élise Bristot, future agrégée en SVT, encadreront deux demi-journées de formation aux activités digitales et interactives, à destination de nos équipes d’enseignants et d’animateurs.

À cette occasion, Ateliers Amasco ouvre ses portes aux éducateurs et animateurs des communes ou centres socio-culturels intéressés par l’animation digitale, en proposant de participer à ces événements.

 Pour informations, les sessions de formation auront lieu le mercredi 7 avril 2021 de 9h à 12h, ainsi que le samedi 10 avril de 9h à 13h.

Vous souhaitez y participer ?

Contactez-nous par mail à mellie@amasco.fr

 

À bientôt,

L’Équipe Amasco