amasco-logo
Jeux de société : Amasco fait sa sélection !

Jeux de société : Amasco fait sa sélection !

Après les fêtes, il est important de garder de bonnes habitudes en continuant de passer des bons moments en famille. Et pour cela, rien de mieux qu’une après-midi jeux de société bien au chaud !

Amasco vous propose sa sélection 2022 de jeux de société idéale pour remédier à une journée pluvieuse !

#1 – Magic Maze Kids

jeux de société : Magic Maze Kids

But du jeu : sauvetage du roi 

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs 

Âge minimum pour jouer : 5 ans 

Durée d’une partie : moins de 30 min 

Type de jeu : jeu sur plateau, jeu de coopération et de stratégie

Thème : animaux, aventure, labyrinthe

jeux de société : Magic Maze Kids

Pour sauver le roi et sortir du labyrinthe, les joueurs doivent coopérer. En effet, chaque enfant incarne un personnage et possède une action précise dont il est le seul à avoir accès. Il est donc indispensable que les joueurs coopèrent et se coordonnent pour accomplir la mission.

#2 – Twin It

jeux de société : Twin It

But du jeu :  Trouve les paires

Nombre de joueurs : 2 à 6 joueurs 

Âge minimum pour jouer : 6 ans 

Durée d’une partie : moins de 30 min 

Type de jeu : Jeu d’observation et de rapidité 

Thème : Formes et couleurs

Le but du jeu est de retrouver les cartes paires sinon tu perds ! C’est un jeu qui favorise la compétitivité et la coopération en équipe

#3 – Le jeu du prince de Motordu

jeu de société : Le jeu du prince de Motordu

But du jeu : jouer avec les mots 

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs 

Âge minimum pour jouer : 6 ans 

Durée d’une partie : moins de 30 min 

Type de jeu : jeu de plateau, jeu de stratégie 

Thème : géographie, trains, voyage 

Le but du jeu est de lancer le dé chacun son tour dans le château, puis regarder par quelle porte il ressort. Selon le résultat, l’enfant devra jouer avec les initiales, les rimes, les syllabes, etc. Ce jeu ludique est génial pour développer son vocabulaire tout en s’amusant. 

#4 – Les Aventuriers du Rail : Mon Premier Voyage

jeux de société : Magic Maze Kids

But du jeu : voyager à travers le monde en train 

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs 

Âge minimum pour jouer : 6 ans 

Durée d’une partie : moins de 30 min 

Type de jeu : jeu de plateau, jeu de stratégie 

Thème : géographie, trains, voyage

jeu de société : les aventuriers du rail - mon premier voyage

Pour les fans de voyages et de trains, Les Aventuriers du Rail – Mon premier voyage est le moyen idéal de découvrir la géographie de manière ludique. Le principe est simple : collecter des cartes de couleurs, poser ses wagons sur les voies ferrées et relier les villes les unes aux autres pour effectuer ses destinations et remporter la partie !

#5 – Dr Eureka

jeu de société : Dr Eureka

But du jeu : réaliser des expériences scientifiques 

Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs 

Âge minimum pour jouer : 6 ans 

Durée d’une partie : moins de 30 min 

Type de jeu : Jeu de défis logiques et de rapidité

Thème : Science, chimie, expériences

jeu de société : Dr Eureka

Chaque joueur est un chimiste qui réalise des expériences le plus vite possible à l’aide d’éprouvettes !

Nous espérons que cette sélection vous aura plu.

N’hésitez pas à nous envoyer vos retours sur nos réseaux sociaux : : Instagram ou Facebook !

Avez-vous lu nos précédents articles :

Les soft skills : un atout d’avenir

Pratiques pédagogiques et inégalités scolaires : SynLab enquête !

 

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur nos réseaux sociaux

 

L’équipe Amasco

Les soft skills : un atout d’avenir

Les soft skills : un atout d’avenir

© Simon Grass

Soft skills ? Un mot peu connu pour la plupart des enfants. Comment est-ce possible alors que la plupart des recruteurs n’ont plus que ce mot-là à la bouche ? Il est important que, dès leur plus jeune âge, les enfants puissent développer les compétences qui leur seront nécessaires autant dans leur vie personnelle que professionnelle. 

Soft skills ? Késako ?

Traduit de l’anglais, “soft skills” signifient “compétences douces”. On parle aussi de  »life skills” qui sont les “compétences de vie”. Il s’agit de compétences comportementales qu’un individu possède. En d’autres termes, ce sont les qualités essentielles du “savoir-être” d’une personne. Par exemple, l’ouverture d’esprit, la confiance en soi et envers les autres sont des soft skills. 

Aujourd’hui, les scientifiques reconnaissent que les soft skills sont primordiales dans une entreprise, pour construire des liens solides, solidaires et efficaces avec les membres d’une équipe. Il est donc important d’enseigner ses compétences aux prodiges de demain. 

À quoi servent les soft skills ?

La curiosité et la créativité

La curiosité est la compétence du goût pour l’apprentissage. Elle pousse à comprendre le fonctionnement des choses qui nous entourent. La curiosité favorise l’inventivité et la création et donc la créativité. La créativité est animée par la pensée, l’observation et l’expérimentation. Cette compétence permet de résoudre des problèmes inattendus par le biais de la réflexion et de l’imagination.

L’esprit critique

C’est être capable de donner un avis sur un sujet donné dans le but de résoudre un problème. L’esprit critique permet également de favoriser l’écoute de l’autre.

La confiance en soi et la maîtrise de soi

Il est important de croire en ses propres compétences et à avoir conscience de ses forces et de ses faiblesses. La confiance en soi permet de savoir ce qui est bon pour soi. La maîtrise de soi permet de générer des interactions positives avec les autres. 

La collaboration et l’esprit d’équipe

La collaboration permet de gérer les émotions des uns et des autres telle que l’empathie par exemple. L’esprit d’équipe permet d’être à l’écoute de l’autre et d’apprendre à prendre la parole en communauté. 

L’adaptabilité et la flexibilité

L’adaptabilité et la flexibilité permettent d’être propice aux  changements et de gérer favorablement les imprévus.

Comment Amasco parvient-il à développer ses compétences avec les enfants ?

Développer les compétences psychosociales des enfants est l’un des enjeux primordiaux des ateliers Amasco. Il est nécessaire de socialiser l’enfant, dès son plus jeune âge, pour sa construction et son épanouissement. Lors de nos ateliers, nous proposons aux enfants des activités pour développer leurs savoir-être. 

Nous organisons des travaux de groupe pour que les enfants puissent réfléchir ensemble sur un sujet donné en apportant de la créativité et de l’ingéniosité, toujours en étant à l’écoute des membres de son équipe. 

Pour apprendre aux enfants à comprendre et à gérer leurs émotions, nous avons une activité qui se nomme “la météo des émotions”, qui leur permet d’exprimer dans un contexte bienveillant, devant les autres enfants et les animateurs, de ce qu’ils ressentent. Il est important de savoir exprimer ses émotions mais aussi de s’exprimer en public

Nous initions les enfants à la méditation pour leur apprendre le lâcher pris qui est un élément essentiel pour une bonne gestion du stress.

 

 

Avez-vous consulté nos précédents articles ?

Calendrier de l’Avent Ateliers Amasco

Qui a remporté les Trophées des Arts Coopératifs ?

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur nos réseaux sociaux Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter.

L’équipe Amasco

Qui a remporté les Trophées des Arts Coopératifs ?

Qui a remporté les Trophées des Arts Coopératifs ?

Cette semaine, les arts coopératifs étaient au cœur des activités sur l’ensemble des sites Amasco. 

 Nos directeurs et directrices de sites ont pu façonner leur programme comme ils le souhaitaient à condition de respecter le thème initial. Le programme est préparé en amont mais peut être modifié durant la semaine selon les envies des enfants ou des conditions météorologiques par exemple. L’objectif commun de ces ateliers est de stimuler leur apprentissage, leur curiosité et développer leur créativité

 

Les enfants ont été initié aux arts coopératifs par des activités d’arts plastiques (dessin, peinture, collage) et des activités d’arts vivants (danse, théâtre). 

Ils ont pu développer plusieurs compétences : la conscience de soi par l’expression de leurs goûts et de leurs talents à travers des jeux de présentation, de cartes mentales sur les émotions mais aussi la cohésion sociale à travers différents jeux en équipe tels qu’un Cluedo géant, un Bingo nature et bien d’autres.

Décrocher son trophée 

D’activités en activités, les enfants ont découvert le monde de l’art par le biais de plusieurs jeux. Tous ensemble, ils ont réalisé une vidéo pour présenter une activité qu’ils ont préparé tout au long de leur semaine d’ateliers. 

Chaque équipe a présenté sa vidéo à un jury composé de parents et d’experts puis ils se sont concertés pour décerner les trophées à chacune des équipes.

Et comme chez Amasco il n’y a que des gagnants, chaque groupe a reçu un trophée : trophée de l’art chorégraphique, trophée de l’art du spectacle, trophée de de la fresque émotionnelle et bien d’autres encore ! 

Un grand bravo à tous les enfants pour leur engagement et leur créativité !

L’équipe Amasco est fière de vous !

 

 

Avez-vous consulté nos précédents articles ?

Pratiques pédagogiques et inégalités scolaires : SynLab enquête !

Trophées de la Toussaint : quels sont les thèmes des vacances ?

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram.

L’équipe Amasco

Pratiques pédagogiques et inégalités scolaires : SynLab enquête !

Pratiques pédagogiques et inégalités scolaires : SynLab enquête !

Depuis des années, les enquêtes PISA ont révélé que le système éducatif français était champion des inégalités scolaires. Parmi tous les pays étudiés, c’est l’un des systèmes scolaires où l’origine sociale des élèves a le plus d’impact sur sa réussite scolaire.

Crédits : Simon Grass

L’association SynLab

L’association SynLab est née en 2012 d’une idée simple et forte : les enseignants sont la meilleure chance de réussite pour les jeunes défavorisés. Sa mission ? Soutenir les enseignants et les directeurs d’établissements, afin de favoriser la réussite scolaire des 12 millions d’élèves français.

Dans l’optique d’un changement à grande échelle, SynLab fait le lien entre les acteurs de terrain et les décideurs éducatifs. L’enquête SynLab s’inscrit dans cette démarche d’évolution du système éducatif actuel.

Le contexte de l’enquête

En juillet 2021, SynLab a enquêté sur les pratiques pédagogiques et les inégalités scolaires auprès de 826 enseignants expérimentés, en cycle primaire et secondaire. Parmi eux, plus de 20% sont concernés par l’éducation prioritaire. L’objectif ? Identifier les croyances et pratiques professionnelles dans la lutte contre les inégalités scolaires.

Les résultats de l’enquête

Les enseignants croient-ils en la méritocratie ?

Croire en la méritocratie, c’est croire que la réussite ou l’échec scolaire est essentiellement lié aux efforts fournis par l’élève. Seulement 8% des enseignants pensent que les élèves ont les notes qu’ils méritent à l’école. La majorité estime que tous les élèves n’ont pas accès aux mêmes chances de réussir.

Nous avons une conscience relativement poussée du rôle de l’école dans la reproduction des inégalités sociales. C’est d’ailleurs ce que montre l’enquête menée par Synlab : les enseignants français croient assez peu en la méritocratie scolaire et ils ont raison puisque la méritocratie est loin d’être le seul facteur qui détermine la réussite scolaire. Pourtant, paradoxalement, la France est l’un des pays où l’origine sociale des élèves détermine le plus fortement leur réussite scolaire.

Céline Darnon

Chercheuse en psychologie sociale, spécialiste de l’impact des croyances à l’école sur la reproduction des inégalités

À quoi les enseignants attribuent-ils la réussite et l’échec des élèves ?

Selon les enseignants interrogés, la réussite et l’échec scolaire peuvent être expliqués à même hauteur de 30% par le travail personnel et les capacités de l’élève. Le travail des enseignants et l’accompagnement des familles apparaissent au second plan, à hauteur de 20% environ.

Croire en la méritocratie : quel impact sur les pratiques pédagogiques des enseignants ?

Plus les enseignants croient en la méritocratie, plus ils valorisent un climat de performance en classe, engendrant un esprit de compétition et de comparaison entre les élèves. À l’inverse, moins les enseignants y croient, plus ils adoptent des pratiques pédagogiques de coopération et d’entraide, davantage favorables à l’évolution de tous les élèves.

 

Près de 90% des enseignants sont intéressés par les pratiques pédagogiques permettant de lutter contre les inégalités sociales entre les élèves et expriment leur besoin d’être formés à celles-ci. Parmi eux, une proportion significative soulignent l’importance des compétences psychosociales dans la réussite des élèves.

Quelles sont les pratiques pédagogiques positives et celles à éviter pour lutter contre les inégalités scolaires ?

 

Il existe de nombreuses pratiques pédagogiques efficaces pour réduire les inégalités scolaires. Toutefois, leur efficacité est variable en fonction du contexte dans lequel elles sont appliquées. Les plus connues sont :

• Le droit à l’erreur : 3 enseignants sur 4 expliquent à leurs élèves que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage et les mettent en pratique dans leurs enseignements.

• L’explication du sens des apprentissages et de leurs objectifs : plus de 6 enseignants sur 10 explicitent le sens, l’utilité des apprentissages scolaires et les objectifs d’une séquence aux élèves avant de démarrer les enseignements. Ainsi, les apprentissages sont plus concrets et donc plus assimilés par les élèves.

• La coopération entre élèves : plus de 6 enseignants sur 10 font coopérer leurs élèves entre eux de façon à ce que chaque élève progresse dans son apprentissage. Selon les situations, cette pratique peut être à double tranchant.

 

Certaines pratiques ou situations amènent les élèves les moins familiarisés avec les apprentissages, c’est-à-dire plutôt les élèves de milieux populaires, à se sentir menacés, ce qui a des conséquences négatives sur leur apprentissage. Quand l’élève vit quotidiennement dans un climat de compétition et de comparaison, il risque d’intégrer l’idée que ses difficultés scolaires sont le résultat d’un déficit d’intelligence. Cependant, si l’élève est convaincu que l’écart entre lui et “les bons élèves” est surmontable et qu’il en a les capacités, ce climat de comparaison peut-être bénéfique. Il faut donc être très précautionneux pour ne pas étiqueter et stigmatiser l’élève.

Sébastien Goudeau

Chercheur en psychologie sociale, spécialiste de la reproduction des inégalités dans le systèmes scolaire

Amasco lutte contre les inégalités pendant les vacances scolaires

Vaincre les inégalités scolaires, ça se joue aussi pendant les vacances !

Pendant les vacances scolaires, tous les enfants n’ont pas accès à des activités de même qualité, à la différence de celles proposées pendant les temps scolaires. Selon les estimations avancées par les experts du secteur, ce sont trois millions d’enfants qui ne partent pas en vacances pendant cette période.

Notre association, Ateliers Amasco, œuvre en faveur de l’égalité des chances pendant les vacances scolaires. Notre mission ? Favoriser l’apprentissage de tous les enfants grâce à une pédagogie active, basée sur le jeu et développer les compétences psychosociales des enfants (gestion des émotions, esprit critique, créativité).

Pour en savoir plus sur notre pédagogie, cliquez-ici : https://www.amasco.fr/confiance-en-soi/education-positive-et-competences-psychosociales-en-faveur-de-lepanouissement-et-de-la-reussite-des-enfants/

Sources :

https://syn-lab.fr/wp-content/uploads/2021/06/Resultats_Enquete-SynLab_pratiques-pedagogiques-et-inegalites_240821.pdf

https://syn-lab.fr/wp-content/uploads/2021/06/Synthese_Enquete-SynLab_pratiques-pedagogiques-et-inegalites_240821.pdf

https://syn-lab.fr/2021/08/23/grande-enquete-pratiques-pedagogiques-et-inegalites/ 

https://theworldnews.net/fr-news/les-vacances-scolaires-aggravent-les-inegalites-entre-eleves

Trophées de la Toussaint : quels sont les thèmes des vacances ?

Trophées de la Toussaint : quels sont les thèmes des vacances ?

Les vacances scolaires approchent à grands pas, l’heure est donc venue de vous dévoiler les thèmes phares de la Toussaint ! 

Chaque semaine, les ateliers abordent un nouveau thème.

L’inititation aux arts coopératifs 

Lors de la première semaine des vacances, les enfants seront initiés aux arts coopératifs. Au travers des arts plastiques (dessin, peinture, collage) et des arts vivants (danse, théâtre), ils découvriront de nouvelles manières de s’exprimer. 

Par exemple, ils pourront développer la conscience de soi par l’expression de leurs goûts et de leurs talents. La découverte d’artistes célèbres leur permettra d’enrichir leur culture générale mais aussi d’apprendre des techniques artistiques célèbres.

Pour développer des compétences d’interactions sociales et de coopérations, Amasco proposera aux enfants d’effectuer une fresque collaborative.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Une fresque collaborative est une technique de peinture murale construite à l’aide de la participation de plusieurs artistes. Un exercice amusant à faire à plusieurs petites mains ! 

Une semaine bien remplie pour nos futurs artistes de demain ! 

Découverte des pouvoirs de l’écriture

Pour la seconde semaine des vacances, les ateliers permettront aux enfants de découvrir les pouvoirs de l’écriture à travers la musique (écriture de rap et de slam) et la poésie (calligraphie, haïkus, acrostiche…).

Voici un exemple d’acrostiche avec le mot Amasco :

Les enfants apprendront à s’exprimer et à se faire comprendre et à raconter des histoires à écrit. Certains se découvriront peut-être des talents d’écrivains, d’auteur-compositeurs ou bien de poètes ? 

Les inscriptions, c’est par ici ! 

Nos ateliers vous intéressent ? Vous souhaitez inscrire votre/vos enfant(s) ? 

C’est encore possible, il vous suffit de cliquer sur le lien et de remplir le formulaire d’inscription

Avez-vous lu nos précédents articles :

Sensibiliser les enfants à la science avec la botanique

L’orthophonie au service de l’autisme

Pour plus d’actualités, rendez-vous sur nos réseaux sociaux : Instagram ou Facebook !

L’équipe Amasco

Sensibiliser les enfants à la science avec la botanique

Sensibiliser les enfants à la science avec la botanique

Les feuilles tombent, les nuages s’installent et les jours raccourcissent… Ça y est, l’automne est enfin arrivé !

Bien que cela soit parfois déprimant, l’automne est une saison merveilleuse, où la nature se transforme et les couleurs évoluent chaque jour. L’occasion rêvée pour les enfants d’observer ces changements et de s’intéresser à la flore qui les entourent.

Comment devenir un botaniste en herbe ?

Pour fêter l’arrivée de cette nouvelle saison, Amasco vous propose une activité phare des ateliers, à reproduire à la maison : la botanique !

Par la conception d’un herbier personnalisé, les enfants pourront en apprendre un peu plus sur les plantes qui composent leur écosystème (nom, famille, caractéristiques, origine).

Pour réaliser un herbier maison, c’est très simple. Vous aurez besoin :

  • de feuilles de papier
  • de feutres/stylos
  • de gros livres
  • de scotch
  • d’un smartphone avec l’application Pl@ntNet

Pl@nNet, quezako ?

Pl@nNet est une plateforme de sciences participatives sur la biodiversité végétale, créée en 2009.

Pour les grands, comme pour les petits, elle constitue une magnifique aventure scientifique, humaine, pédagogique et technologique. Celle-ci permet à chacun de découvrir et explorer le monde végétal en toute simplicité.

Comment fonctionne l’application ?

Grâce à un système de reconnaissance d’image, Pl@ntNet identifie les plantes prises en photos. Ainsi, il est très facile de connaître le nom de la plante qui se trouve dans votre jardin, comme celle que vous avez croisée sur le chemin de l’école, puis d’effectuer vos propres recherches sur internet.

Aujourd’hui, l’application répertorie plus de 27 000 espèces de plantes partout dans le monde.

Je confectionne mon herbier personnalisé !

Qu’est-ce qu’un herbier ?

Un herbier est une collection de plantes, ou de fragments de plantes, séchées et aplaties, conservées entre des feuillets soigneusement classés. Souvent, les herbiers sont utilisés pour les études botaniques.

Cette semaine, Amasco vous propose un tuto rapide et facile, en 5 étapes, pour réaliser votre propre herbier et devenir un expert des végétaux.

Au-delà de son aspect ludique, construire un herbier à une forte valeur éducative pour les enfants. Cette activité développe leur curiosité, leur esprit critique, ainsi que leur créativité. Elle suscite également leur intérêt pour les sciences, grâce à une utilisation positive des nouvelles technologies.

Votre enfant aime les sciences ?

Découvrez ensemble notre activité chimie, à reproduire à la maison : https://www.amasco.fr/actualites-amasco/les-trophees-des-sciences-pour-developper-la-curiosite-des-enfants/

Pour plus d’actualités, rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux Instagram et Facebook !

À très bientôt,

L’équipe Amasco